Talleyrand et Rohani (Iran) : ustensiles et politique

Chefs d'Etat autour du président iranien

Chefs d’Etat autour du président iranien

Fini le temps où la gastronomie faisait partie de la diplomatie menée par Talleyrand qui demandait : « Fournissez-moi des casseroles et des ustensiles » afin de mener les affaires du pays à l’étranger.  Avec l’Iran d’aujourd’hui, les casseroles sont bruyantes et on a semblé reculer. Pourtant, on ne recule pas devant Hassan Rohani, président, à qui un déjeuner d’Etat a été refusé au prétexte que le vin ne pouvait être retiré. Contrairement à ce qui s’est passé deux jours avant à Rome où Renzi a prêté allégeance à Rohani et ôté les bouteilles.

Le président iranien préfère manger seul alors qu’un petit déjeuner lui était suggéré. Paul Poudade, ancien chef du protocole, explique que la visite de la fin janvier 2016 est une visite officielle, un cran en-dessous de la visite d’Etat. Une visite officielle passe des messages décryptés par les conseillers diplomatiques qui préparent des rencontres dans des entreprises, par exemple, puisqu’il faut signer de gros contrats.

La position de l’Iran est aussi liée à celle de Laurent Fabius qui critiquait l’Iran dans ses relations avec la Syrie. L’objectif est de trouver un terrain d’entente pour vendre des armes. De fait, les repas n’ont pas été jugés essentiels par les Iraniens. Et les Français ont préféré annuler plutôt que de donner l’impression de céder devant des ayatollahs très pointilleux sur l’alcool et refusent la présence de bouteilles sur la table.

Cette crispation renvoie à la manière dont les Iraniens imposent des tenues chez eux que les visiteurs sont obligés de respecter, sous peine d’être renvoyés. Un dossier inflammable.

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Les Français changent-ils leurs habitudes de petit-déjeuner ?

Le fast food américain peine en Inde

Les gens de Dublin: la discrétion d’un repas testament…

Sushi : quand les Japonais s’invitent à nos tables

Journée internationale de la bulle

Pokémon Go : lubie ou véritable outil pour une Food 3.0 ?

Canardage de la dinde de Noël

Sur la table, un drôle de couvert

Riz synthétique et oeufs artificiels venus de Chine

Into the Wild: la cuisine du (gros) gibier