Le burger bientôt classé à l’UNESCO ?

Au printemps de la bio, on a entendu un jeune startuper présenter son business du Bio Burger, un premier restaurant, puis un deuxième qui va ouvrir et de très grandes ambitions, pour déloger McDo et autres Five Guys ou Big Fernand des podiums de la restauration rapide. Ça sentait l’optimisme macronien !

Signature by McDonald's prêt à entrer au repas gastronomique des Français à l'UNESCO

Signature by McDonald’s prêt à entrer au repas gastronomique des Français à l’UNESCO

Cette histoire de burger « gourmet » ne date pas d’hier. Elle donne des sueurs à McDo qui a déjà fourré ses pains à la fourme d’Ambert, et offre un menu servi avec des couverts (en plastique, tout de même). Mieux, on grimpe encore une marche avant un possible classement à l’UNESCO avec du chic : Signature by McDonald’s, lancé  en novembre 2014 et étendu à 500 établissements. Cet ovni contient un french steak, du french bacon, du french chease et du  french bread et des couverts (noirs, beurk, mais recyclables). Le dossier de presse fait mine de nous surprendre comme le récit d’une victoire sur l’Annapurna : « Pour la première fois, les clients pourront déguster leur burger avec une fourchette et un couteau (plastique, comme à la dînette, NDLR), du jamais-vu chez McDo » !

Le rattrapage a été dur : Barack Obama n’avait-il pas vanté le burger de Fives Guys comme « le meilleur du monde«  ? En attendant que Manu Macron ait l’autorisation de Brigitte pour pousser la porte chez Big Fernand et ses « hamburgés »…

Ce qui me fait penser à un étudiant il y a quelques années, voulant citer l’académicien Jean Hamburger en le nommant sur sa copie… « professeur Jean Sandwich ». Confusions, confusions…

G.F.

 

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Le tourisme vers les savoir-faire agro-alimentaires

Canardage de la dinde de Noël

Le fast food américain peine en Inde

2017, l’odyssée du Comté dans l’espace

Réfugiés : la cuisine en partage

Haro sur Haribo !

Les délices de Tokyo

Fidel Castro obsédé par le lait

Le foie gras humain, ça ne se mange pas mais ça fait mal

Cuisine française végétarienne : une affaire compliquée ?