François Allard-Huver   |  Chercheur affilié


Francois Allard

François Allard-Huver est enseignant-chercheur à l’Ecole Supérieure d’Agricultures d’Angers (ESA) et chercheur rattaché au Gripic, le laboratoire de communication du CELSA, Université Paris-Sorbonne. Ses recherches portent sur la question de la transparence dans l’évaluation du risque des pesticides et des OGM ; il a notamment travaillé sur l’« Affaire Séralini ».

Ses travaux concernent également la question de la transparence en lien avec les questions d’alimentations et d’information alimentaire. Il s’intéresse en particulier aux stratégies de communication et de relations publiques des différents acteurs (institutions, société civile, lobbies, industrie) dans les controverses sanitaires et alimentaires. Il a participé à l’organisation des Journées du Développement Durable au CELSA, et a également contribué à de nombreux projets de recherche sur les risques, l’opinion publique et l’alimentation, notamment au sein de l’Institut des Sciences de la Communication du CNRS (ISCC) ; François Allard-Huver travaille actuellement sur la perception et la consommation des boissons par les jeunes.

Publication récentes :

  • Allard-Huver, F. « La transparence, de la pierre angulaire à la pierre d’achoppement des controverses médiatiques ». In Catellani, A., Hambursin, C., Libaert, T., (Eds.), La communication transparente. Communication, organisations et transparence. Presses Universitaires de Louvain.
  • Libaert, T., & Allard-Huver, F. (2014). « La communication sur les sujets sensibles au prisme des sciences de l’information et de la communication ». Revue internationale de communication sociale et publique, n°11, Éthique et relations publiques, pp. 81-100.

Thèmes de recherche

  • Risques, santé, sociétés
  • Comportements alimentaires
  • Crises alimentaires, controverses
  • Politiques alimentaires, villes
Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Troubles dans les tomates-mozzarella

Gastronomie diplomatique dans un boui-boui

Michel & Augustin, le bec dans le chaudron

Bordeaux, capitale de la malbouffe en 2017

Cantine scolaire : la révolution silencieuse ?

Pokémon Go : lubie ou véritable outil pour une Food 3.0 ?

La Cantate du café (de J.-S. Bach) : quand l’Europe s’entichait du café

A la rencontre des légumineuses (2) : l’Epicurium

Michelin, étoiles et casseroles

Houellebecq, bec fin