Cultures Alimentaires et Territoires – Anthropology of Food (11 : 2016)

sommer_2001Vient de paraître – Le dernier numéro d’Anthropology of Food co-dirigé par Gilles Fumey et Pierre Raffard (membres du Food 2.0 LAB) avec Peter A. Jackson, ambitionne de poser un certain nombre de cadres théoriques et conceptuels autour de la notion de « culture alimentaire ».

Curieusement, la notion de « culture alimentaire » n’est apparue dans les sciences sociales européennes comme une évidence qu’au début des années 2000. Tandis qu’anthropologues et sociologues définissent l’alimentation comme un « fait social total » (Mauss), les historiens en ont enrichi sa connaissance d’une accumulation de strates et de ruptures dans le temps. Les géographes ont très vite insisté sur le fait qu’elle est un système de différenciation identitaire marqué par des distances et des fusions présentées ailleurs un peu paresseusement comme des métissages. Ces approches qui ont permis la structuration du vaste champ de recherche des Food studies méritent aujourd’hui d’être interrogées non plus à travers les cadres disciplinaires traditionnels, mais plutôt à partir de problématiques globales, nées des débats de société sur l’alimentation aujourd’hui : risque (alimentaire, sanitaire), notion d’abondance conduisant à des pathologies nouvelles (obésité, maladies neurodégénératives), extension des modèles industriels (restauration hors domicile ou non) et leurs formes de contestations sociales, discours et pratiques sur la qualité, affirmations identitaires et patrimoniales, systèmes de transmission, etc…, la liste est quasi infinie.

Table des matières :

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Manger Macron

Urbainculteurs (1) : avez-vous votre « permis de végétaliser » ?

« Je me fous d’Amazon qui rachète Whole Foods »

Pourquoi les insectes nous fascinent

Agroalimentaire : la fin du food bashing ?

Manger du poisson. Et l’épuisement des océans ?

Le tourisme vers les savoir-faire agro-alimentaires

Emmanuel Macron au Courtepaille

L’exposition « Impression 3 D » à la rencontre des nouvelles pratiques culinaires

Le foie gras humain, ça ne se mange pas mais ça fait mal