Malbouffe en Israël : c’est la guerre !

beignets+hanukkahUn ministre ultra-religieux israélien va t’en guerre contre la malbouffe 

La population y est habituée aux combats mais celui-ci est de toute autre nature. Yaakov Litzmann, ministre de la santé depuis 2015, chef religieux d’un des partis ultra-orthodoxes, ne veut pas que les Israéliens continuent à grossir durant l’exercice de son mandat.

L’obésité augmentant, surtout chez les plus jeunes, plusieurs mesures ont été prises depuis l’hiver 2016. Le ministre pointe du doigt les beignets  consommés sans modération lors de la  fête de Hanoukka et durant les huit jours de vacances d’hiver à laquelle elle correspond. Alors que les devantures des pâtisseries croulent habituellement  sous des montagnes de beignets souvent chocolatés : 420 calories au maximum par beignet… Une hérésie ! Une alternative a été proposée aux gourmands : consommez plutôt des galettes de pomme de terre, autre mets dédié à cette fête. Dans le même temps, on déclare la guerre à McDonald’s.

F100429SA02De nouveaux règlements sont enseignés dès l’école, visant à améliorer la nutrition de tous les Israéliens et leurs habitudes de consommation. Les kiosques des établissements scolaires ont été débarrassés des produits trop gras, trop sucrés et trop salés. Un nouvel étiquetage des produits, simple à voir et à comprendre a été introduit : drapeau vert pour les produits « bons pour la santé », cercle rouge orné d’une cuillère pour les produits contenant plus de 22 g de sucre, cercle rouge orné d’une salière pour les produits dont le taux de sodium est supérieur à 800 mg ou d’un pichet d’huile pour ceux qui présentaient plus de 6% de matières grasses. Le tout est calculé pour des portions de 100 g.

Ces étiquetages sont évolutifs et les taux autorisés iront en se resserrant. Les restaurateurs et les cafetiers doivent préciser le nombre des calories des plats et des boissons proposés sur les menus. Un calcul à faire systématiquement valider par un diététicien. Des méthodes de guerre sur tous les fronts pour une meilleure nutrition et une lutte drastique contre l’obésité des adolescents et la malbouffe en général.

Mireille Israël est historienne spécialiste de l’alimentation et du vin en Israël.

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Sushi : quand les Japonais s’invitent à nos tables

Législation sur les semences : le fruit de vos « entraides » est béni.

Cuisine de l’été – Grillade le midi, grillade le soir : Petite leçon de nutrition

Les restaurants, avenir du snacking ?

GASPILLAGE alimentaire en France : 136 kg par personne et par an

De la finance dans nos assiettes

Au menu : à Paris, insectes et à Los Angeles, serpents à sonnettes

Les gens de Dublin: la discrétion d’un repas testament…

Des « milk moments » pour vos cerveaux disponibles avachis

Sans gluten, ni lait, ni sucre : pourquoi parler d’obsession ?