Nomad’Yo, un yaourt végétal français

La Bretagne a-t-elle les ailes de la Silicon Valley qui veut révolutionner l’alimentation avec sa mayonnaise sans œuf ? Possible. Dans la marée de lait qui submerge cette région libérée des quotas laitiers et qui croyait nourrir la Chine, voici Christophe Favrot, 52 ans, ingénieur agronome à La Feuillée, vers Lorient. Il a réalisé un yaourt végétal, bio et sans gluten, composé d’eau, de riz, millet ou sarrasin avec des ferments probiotiques. Rien ne le distingue d’un yaourt bulgare, et pourtant, il est breton !

Nomad Yo Christophe FavrotC’est le premier dessert européen. Mieux que cela ! Pas de recette secrète dans un (faux)-coffre, suivez mon regard du côté d’Atlanta. Avec un brevet européen, le yaourt est libéré sous licence publique de l’association Creative Commons. Voici donc, au pays du capitalisme, un nouveau bien commun ! La recette est disponible sur nomad-yo.org/ Elle n’est pas belle la vie ; avec du lait qui n’est pas des vaches de l’industrie ? On peut même suivre des stages pour apprendre à faire les Nomad’ Yo chez soi …  Du coup, dans le Gers où l’on n’a pas de fromage de terroir local, on se met au Nomad’Yo. De la crème de riz, les Gersois sont passés au sarrasin et au yaourt à manger à l’apéritif, temps social très prisé en Occitanie… Pour l’inventeur Christophe Favrot, « cela montre que l’ouverture aux autres favorise la mise en confiance et la libération de l’imagination collective« .

CDEt voici que Nomad’Yo nomadise. On le retrouve à Toulouse, Paris, Hambourg. Et chaque artisan fait sa recette. Il faut juste s’engager à se fournir en ferments chez Christophe Favrot. Les Nomad’Yo ont, du coup, trouvé place sur les rayons de magasins bio dans de nombreuses villes et à la Grande Epicerie de Paris. Chapeau les Bretons !

 

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Pourquoi l’humanité est-elle carnivore ? Le Food 2.0 LAB a invité Florence Burgat

Etes-vous orthorexique ? Petit test

Zone de guerre et vie sur Mars : imprimante alimentaire 3D et survie en espace hostile

Big Mamma, big bang italien à Paris ?

Sans gluten, ni lait, ni sucre : pourquoi parler d’obsession ?

Obésité, surpoids en France : ce que nous dit la géographie

Et pan sur la tomate !

Le goûter, un repas de plus pour les Français ?

« Matsutake »: le champignon de la fin du monde

« Cultures Alimentaires et Territoires » – Anthropology of Food (vient de paraître)