Nourrissons, révoltez-vous !

good-startc28d08cbafc3667a967fff0000063ae8Imaginez vous en train de nourrir votre bébé au biberon. Vous êtes à San Francisco, une ville d’élites où l’on fait énormément d’efforts pour bien manger. Et pan sur le biberon ! Un laboratoire indépendant, payé par une ONG indépendante, les Amis de la Terre, découvre que dans six échantillons de lait maternisé, on trouve dans le lait en poudre de minuscules particules, des nano-hydroxyapatites, un minéral dur et peu soluble.

Des nanomatériaux, quésaco ? Des substances à l’état nanoparticulaire, de dimensions comprises entre 1 et 100 nanomètres (1 à 100 milliardièmes de mètre),  utilisées dans les articles de sport, les cosmétiques, les peintures, l’électronique et bien d’autres secteurs… Ces matériaux lèvent certains verrous technologiques dans ces secteurs aussi stratégiques que la santé, l’énergie, l’environnement et constituent donc un gros enjeu économique.

nanoparticulesOn les trouve jusque dans l’alimentation des nourrissons. «Les nanoparticules ne sont pas ajoutées par les fabricants, assure Robin Applebaum, du Conseil américain de nutrition infantile, cité par Libération. Elles sont naturellement présentes dans l’environnement.»

Ce n’est pas l’avis de Ian Illuminato, l’un des auteurs du rapport des Amis de la Terre, qui est, lui, convaincu que ces substances ont été ajoutées «sans doute pour servir de source de calcium». Ces nano-aiguilles pourraient se dissoudre plus facilement et faciliter l’assimilation du calcium. Sans danger ? Toxiques ?

Ces substances viennent d’être jugées potentiellement toxiques par le Comité scientifique européen pour la sécurité des consommateurs, qui demande de les bannir des produits d’hygiène dentaire. Nourrissons, révoltez-vous !

 

Gilles Fumey est professeur de géographie culturelle à l’Université Paris Sorbonne – il est également responsable du Food 2.0 LAB et du Pôle Alimentation, risques et santé à l’ISCC (CNRS)

 

 

 

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Cuisine de l’été – Amertume du concombre. Petite leçon de physiologie végétale.

Gastronomie diplomatique dans un boui-boui

« Cultures Alimentaires et Territoires » – Anthropology of Food (vient de paraître)

Manger du poisson. Et l’épuisement des océans ?

La France, ça se mange !

Manger du nouveau, risquer de devenir autre

2017, l’odyssée du Comté dans l’espace

Les industries surveillent le lait sur le feu

Obésité, surpoids en France : ce que nous dit la géographie

Du poulet de laboratoire ?