L’industrie aime les lapins à Pâques

Pâques 2012. Molenbeek n’était pas encore connue des médias. Mais les grandes surfaces étaient envahies par les lapins. Leçon retenue ? Car cette année, à moins qu’ils aient eu peur des terroristes, les lapins se cantonnent gentiment chez des chocolatiers professionnels, ils semblent garés des linéaires. Et les oeufs ? Confinés dans de grands emballages de cellophanes. L’industrie se serait calmée ?
2012, donc. Sur les Inrocks, on pouvait lire une charge violente qui fait partie de ces gouttes d’eau qui ont fait déborder le vase de la malbouffe. Il émane d’un zig qui s’appelle Mr Zag (alias Damien Zagala) dont le blog est tout à l’avenant. Mais ceux qui aiment Céline et des formes littéraires un peu borderline, pourraient comprendre qu’on ressorte du placard cette bombe chocolatée en hommage à nos lapins disparus. Voici donc l’article.

Chocolat lapinLe lapin de Pâques est un enc…

Et dire que dans certains pays, il n’y a même pas un bout de viande par étal dans les commerces et les gens font la queue pendant des heures pour obtenir quelques grammes de farine… mais pendant ce temps-là chez nous, pays occidental aux traditions aussi intelligentes que la Corida et la fête du Choux… on fête Pâques…

Alice 6 ans entre dans le supermarché avec sa maman. A peine a-t-elle franchi la porte, qu’elle rentre dans un monde merveilleux et féérique où se mêlent  lapins,  poules, œufs et autres cloches en chocolat, le tout accompagné d’une petite musique entrainante composée par Charlie Oleg…

Alice  entre alors dans le  pays des merveilles, écrit par les auteurs renommés (Phil Moitonpognon et Sanderine Oseille) du service marketing de Suchard, Milka et toutes les autres marques qui se cassent le fion à claquer des millions d’euros de pub pour que, le dimanche de Pâques, Alice nous fasse une scène d’hystérie, voir épilepsie en découvrant les œufs en chocolat cachés le matin même par son papi dans le jardin… et en plus, cette merde fait l’ouverture du journal de 13h sur TF1… mais dites-moi, on nous prendrait pas un peu pour des cons ?

Usine de chocolat belge (Anvers)

Usine de chocolat belge (Anvers)

Moi, je vais te raconter la vraie histoire Alice… celle que tu comprendras bien assez vite, malheureusement, en grandissant…

Ton papa et ta maman touchent le SMIC (le smic c’est le Salaire de Merde pour t’Inciter à Consommer), ils ont du mal à payer leurs factures et tes cours de danse à la con… le soir, ton père rentre épuisé après une journée de boulot à l’usine où il a répété 5623 fois le même geste, pendant que ta mère tapait des rapports et décrochait le téléphone pour son patron, qui n’arrêtait pas de lui reluquer le cul…

Ton père et ta mère s’en cognent de ton chocolat pourri, fabriqué en Pologne avec les restes fondus du chocolat de l’année dernière… mais, petite peste que tu es, s’il ne le font pas, tu vas chialer toute la journée, et tu vas faire ta tête d’ourson en les faisant culpabiliser parce que tous les autres gosses du quartier, eux, ils ont des parents qui les aiment, de l’amour et un putain de lapin de Pâques aussi grand que le dossier que tu risques de déposer à la DDASS s’ils ne t’obéissent pas…

T’inquiètes pas Alice, tu vas l’avoir ton chocolat, mais ce que tu ne sais pas c’est que ton papa, le malin, l’année dernière, il a attendu la Féé Promotion qui, grâce à sa baguette magique, divise le prix des chocolats invendus par deux après le dimanche de Pâques…

Je sais tu es déçue, mais tu le seras encore plus quand je vais te dire pourquoi le chocolat est en forme de lapin…

Le lapin, est un baiseur né (tu l’apprendras bien plus tard quand tu compareras certains de tes copains au lit à des lapins de Garenne…) s’il pouvait parler il te dirait certainement ça :

«Bonjour Alice ! viens vers moi ! n’aies pas peur ! ton papa va sortir la carte bleue, et toi tu vas galérer pour enlever l’aluminium qui m’entoure (qui te donnera un cancer) et t’en foutre plein les fringues et sur le canapé de maman acheté à crédit, en plus tu auras mal au ventre et la chiasse, et tu vas te faire engueuler toutes les 5 minutes parce que tu n’arriveras plus à t’arrêter de manger tellement je suis bourré de saloperie chimique qui feront que dans 15 ans tu auras le cul aussi gros que celui de ta mère… »

Oui Alice, le lapin de Pâques est un enculé, et la seule cloche dans le magasin c’est ta mère… alors je t’en supplie, sois un peu responsable et achètes une tablette de chocolat bio du brésil à 8,45 euros les 100 grammes, tu préserveras ta santé et sauveras une tribu brésilienne qui dansera, les fesses refaites, en ton honneur au carnaval de Rio… quoi ? ce qui est bio coute la peau du cul ??? je vois que tu apprends vite Alice…

La semaine prochaine je te raconterai comment sont fabriqués tes nuggets…

 

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Michelin, étoiles et casseroles

Sur la table, un drôle de couvert

Du vin sans raisin, ou « note à note »

Riz synthétique et oeufs artificiels venus de Chine

Les restaurants, avenir du snacking ?

Art contemporain : Manger en blanc, ou La Dernière Cène (2008)

Quand McDo attaque la ville de Florence

Houellebecq, bec fin

McDonald Trump, le fast food et la politique

Smart food Paris: promesses institutionnelles et jeunes pousses de la Foodtech