Food tech, innovations, produits

Yourstory-FoodTech-in-TierII-TierIII-cities-FeatureImageŒuf végétal, lait de vache produit dans une ferme « micro-cellulaire », fromage au lait d’amande, « Plated », e-Chefs et e-restaurants… symbolisent l’engouement actuel pour la « Food Tech » et ses startups …  Mais quelles logiques se cachent derrière ce qu’on appelle déjà la révolution « Food 2.0 » ?  De quelle façon nos pratiques alimentaires sont-elles actuellement transformées par les « millenials », les réseaux sociaux, les Apps, le « quantified self » ou les objets connectés ?

fd

 

 

Trois vagues d’investissements et d’innovations dans la Food Tech ont touché la restauration en France :

  • des restaurants physiques, bien en vue, dont l’offre commerciale est confiée, entre autres, à des sites de réservation comme LaFourchette depuis 2007, aujourd’hui propriété de TripAdvisor.
  • des plateformes sur lesquelles quelques restaurants sélectionnés offrent des livraisons. TakeEatEasy (Belgique), Foodora (Allemagne), Deliveroo (Royaume-Uni) sont trois acteurs très présents avec AlloResto, pionnier français lancé en 1998 qui compte aujourd’hui 4000 restaurants.
  • des sites ou applications comme PopChef ou FoodChéri livrant un nombre limité de plats, avec une cuisine interne produisant des repas et permettant de garder des marges confortables.

Pour compléter ce premier tableau, des start-up suivent le modèle de l’économie du partage. Tel VizEat né en 2014 offrant de prendre son repas chez l’habitant.

 

FOOD 2.0 LAB – Projets de Recherche

Les commentaires sont clos.