A votre santé ! Education et santé sous la IVe République

sante-pubL’altération de la santé concerne les hommes depuis toujours. Ce problème sociétal inscrit les maladies et les grands fléaux sociaux dans une perspective historique influençant largement la société et les représentations qu’elle se construit de la santé de la population et d’elle-même. Ainsi, chaque groupe spécifique, chaque peuple entretient un rapport à la santé, aux maladies qui lui est propre et détermine des choix politiques parfois très différents d’un groupe à l’autre, d’un pays à l’autre. En France, l’après-guerre marque l’entrée dans l’ère de la consommation, favorise de nouveaux comportements et, notamment, initie l’émergence de la personne en lieu et place d’un fonctionnement collectif. En même temps, non sans paradoxe, l’Etat-Providence est institué : la création de la Sécurité sociale, l’extension des allocations familiales, éléments majeurs d’un  » New Deal social  » répondent à un nouveau besoin de protection des Français. Un autre facteur doit être considéré : la deuxième démocratisation de l’institution scolaire. Après la première vague des années Ferry, l’Ecole connaît une deuxième révolution des effectifs, en particulier dans le secondaire. L’apprentissage de la santé pour ces nouveaux et futurs citoyens-consommateurs devient essentiel.

 

 

Sommaire :

  • Les années 50, un temps fort de santé
  • La santé par le sport ; Les redéfinitions de l’éducation physique 1945-1960
  • Des conditions nécessaires mais insuffisantes : petite histoire de la médecine scolaire
  • Des cantines pour l’Ecole
  • Le lait à l’école ; Pédagogie de la voie lactée
  • Lire la santé dans les manuels de sciences
  • Arrêt sur les images de l’alcoolisme
  • Alcoolisme et grande Muette ; La consommation d’alcool en milieu militaire
  • Des hommes et des maux

Commander le livre
Food 2.0 LAB en partenariat avec Amazon

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

L’art de « manger seul » (2) : eenmaal et mindful eating

Plutôt crus ou cuits, vos tardigrades ?

Les gens de Dublin: la discrétion d’un repas testament…

Quoi de neuf au rayon emballage ?

Un poisson peut en cacher un autre !

« Food Coop » au-delà du film : défis urbains et aventures humaines

Réfugiés : la cuisine en partage

« 543 manières d’accommoder les œufs » !

Alimentation en quête de « sciensationnel » !

Permis de végétaliser (3): la sémiotisation nourricière de nos villes