Des fruits et des hommes : L’arboriculture fruitière en Île-de-France (vers 1600-vers 1800)

fruits hommes idfDans les deux derniers siècles de l’Ancien Régime, les campagnes parisiennes connaissent un fort développement des cultures fruitières scellant la renommée des cerises de Montmorency, des pêches de Montreuil et autres figues blanches d’Argenteuil. Cet essor naît de la rencontre entre une demande urbaine traditionnelle vivifiée par un fort engouement pour les fruits dressant des potagers-fruitiers autour de toutes les maisons des champs de la France classique, et une paysannerie-marchande parisienne dynamique ayant l’aptitude pour y répondre. Dès lors, les cultures fruitières deviennent un puissant vecteur de rencontres sociales et d’échanges entre la Ville, la Cour et le Village.

À la charnière entre l’histoire économique et sociale et l’histoire culturelle, entre le monde rural et le monde urbain, cette étude propose une approche des sociétés rurales parisiennes sous un nouvel angle : partir d’une production, et non d’un groupe socioprofessionnel, partir des campagnes parisiennes et non de Paris, afin de rechercher les spécificités créées dans une société traditionnelle par le développement d’une culture permanente et fortement visible.

Sommaire :

CHAPITRE 1 : ENVIRONNEMENT

Le goût de l’arboriculture et du fruit

Le dynamisme géographique des cultures fruitières

Paysages de l’arboriculture fruitière

CHAPITRE 2 : LA CULTURE DES ARBRES FRUITIERS

L’art de cultiver les arbres fruitiers

Le clos et le jardin : un espace privilégié ?

Une coltura promiscua aux portes de Paris ?

CHAPITRE 3 : DES FRUITS ET DES HOMMES

Maîtres et jardiniers, bailleurs et preneurs, influences croisées

Ouvertures

La pomme de discorde

Mots Clé : arboriculture, france, terroir, géographie, bassin parisien, histoire

Commander le livre
Food 2.0 LAB en partenariat avec Amazon

Du même auteur –

                       

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Emmanuel Macron au Courtepaille

Mangez 5 fruits 5 légumes… Des haricots verts pas très nets

Retour du local : une légumerie en Ile-de-France

Art contemporain : Manger en blanc, ou La Dernière Cène (2008)

La Cité du Vin : carrefour et parcours d’interprétation libre

L’avenir agricole du «bon goût aveyronnais»

Drone café, drôle d’idée

Se battre contre le Roundup : les pétitions en ligne sont-elles la bonne idée ?

Plutôt crus ou cuits, vos tardigrades ?

Haro sur Haribo !