Le cerveau gourmand

lecerveaugourmandDanger ! Le goût se déprave et le plaisir s’affaiblit. Les aliments conçus par une industrie qui fait fi de la santé font violence à la sagesse du corps, séduit par l’excès de sucre et de gras. Le surpoids gagne. Manger bien et en tirer plaisir n’est plus aussi simple qu’on voudrait le penser. D’autant que l’accumulation, souvent contradictoire, de recommandations diététiques vient encore compliquer le jeu.

Voici une plongée dans les saveurs, les odeurs, les arômes, les flaveurs qui excitent nos sens et suscitent notre appétit et notre jouissance alimentaire. Pour retrouver le goût, pour manger mieux dans le monde moderne, comprendre nos vrais besoins et savoir comment notre cerveau et nos sens nous donnent désir et plaisir est plus que jamais nécessaire. Indispensable pour les débats autour du bien manger aujourd’hui !

 

 

André Holley est professeur de neuro-sciences à l’université Claude-Bernard de Lyon. Il est responsable de l’équipe « Processus neurosensoriels et cognitifs de l’olfaction » au sein du laboratoire Neurosciences et systèmes sensoriels du CNRS. Il est également directeur du Groupement de recherche CNRS-Industries des cosmétiques et des parfums.

 

Commander le livre
Food 2.0 LAB en partenariat avec Amazon

Du même auteur –

       

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Légumineuses (1): approche communicationnelle de l’année internationale 2016

L’avenir agricole du «bon goût aveyronnais»

L’industrie aime les lapins à Pâques

Des « milk moments » pour vos cerveaux disponibles avachis

McDonald’s la poisse ? Petite chronique italienne et japonaise

Du vin sans raisin, ou « note à note »

Cuisine française végétarienne : une affaire compliquée ?

Législation sur les semences : le fruit de vos « entraides » est béni.

Les ciseaux génétiques CRISPR/Cas9 tranchent dans la filière viande

Végétarisme : entre bonheur et « dissonance cognitive »