Retour du local : une légumerie en Ile-de-France

mediumL’alimentation géographique pour tous les jours, c’est bien joli. Mais comment fait-on quand les aliments prennent le train, l’avion et le camion avant d’atterrir dans nos assiettes ? La demande de local est telle que de nombreux acteurs pour survivre face à cette injonction pressante s’y mettent enfin. Acade & Bio avec Elior ouvrent ce mois-ci 1500 mètres carrés d’une légumerie aux Mureaux (Yvelines). Un outil collecteur d’une cinquantaine d’exploitations franciliennes.

Légumerie ? Un atelier de conditionnement (épluchage, égouttage, mise en sachets par des travailleurs handicapés). On prévoit la transformation de 1500 tonnes de légumes par an. 200 000 élèves dans 700 établissements scolaires en bénéficieront. Pourquoi seulement maintenant ? Parce qu’en cuisine, on ne peut pas manier des aliments terreux. Et si l’on veut des produits frais…

dans-les-cantines-les-legumes-bio-viennent-de-pontivy0

Les légumes sont issus d’une production bio ou « raisonnée » (euphémisme d’industriel), mais aussi d’exploitations utilisant des pesticides, en attendant des conversions au Bio. Cette structure prend la place d’une activité d’industrie automobile sur 111 hectares, là où un circuit de Formule 1 avait été imaginé… Ce sont des ingénieurs agronomes du Nord de la France et intéressés par le Bio qui sont à l’origine de ce local. Un peu de baume au moment d’un Salon agricole où, hélas, tout est encore très largement intensif.

Gilles Fumey est géographe de l’alimentation, professeur à l’Université Paris Sorbonne ; il est responsable du Pôle Alimentation, risque, santé à l’ISCC (CNRS) et directeur du Food 2.0 LAB.

bio_bretagne

 

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

« Millennials » : la passion du rose !

« Je me fous d’Amazon qui rachète Whole Foods »

Traçabilité : l’origine France comme un avantage

Zone de guerre et vie sur Mars : imprimante alimentaire 3D et survie en espace hostile

Perrette a perdu son pot au lait

« Matsutake »: le champignon de la fin du monde

Sur la table, un drôle de couvert

« Roastbeef », « beefsteak », « bifteck » !

Quand McDo attaque la ville de Florence

Cuisine de l’été – Manger des huîtres ? Petite leçon d’écologie