Smart food Paris: promesses institutionnelles et jeunes pousses de la Foodtech

image_cms_sliderLe 13 janvier la Ville de Paris a lancé la plateforme d’innovation Smart Food Paris qui vise à développer de nouveaux usages de production et de consommation de notre alimentation. Accompagnée par l’agence d’innovation Paris&Co, en partenariat avec Elior, Carrefour, le Groupe UP et Danone, elle sera localisée dans le 20ème arrondissement (d’ici septembre) et devra tenir le pari d’aider la Capitale à (re)devenir Capitale mondiale de l’innovation sur le segment « alimentation et technologie ». La logique de la renommée est bien au rendez-vous.

Ses enjeux sont en fait multiples, encore relativement indifférenciés (ils sont ceux de tous les fablabs, les incubateurs et autres plateformes dédiés à l’innovation – dans le tourisme, dans le patrimoine, etc.) et encore peu hiérarchisés si l’on s’arrête à la communication qui en est faite : mettre en relation différents acteurs (entreprises, start-up, institutions) autour d’un projet commun d’innovation ; favoriser l’émergence de start up qui travaillent sur les nouveaux usages de consommation et de production de notre alimentation ; devenir le cœur de la communauté Food & tech en ouvrant ses locaux aux débats et tables rondes dans le but d’échanger avec les entreprises innovantes dans le secteur alimentaire ; réfléchir et répondre aux nouveaux besoins et modes de consommation en trouvant des solutions technologiques rapides, etc.

SMART-FOOD2

Les promesses des discours d’accompagnement de ce lancement fusent  et les start-up ont bien répondu à l’appel (elles ont pu déposer leur candidatures jusqu’au 23 février) pour phosphorer sur la nourriture et les rituels alimentaires de demain… A nous de vous tenir au courant des avancées dans les mois à venir et surtout des promesses tenues !

 

Par Dominique Pagès

 

Pour en savoir plus :  La Ville innove avec «Smart Food Paris» – Paris.fr

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

« Roastbeef », « beefsteak », « bifteck » !

Figures du Chef Cuisinier : l’éventail des possibles

Permis de végétaliser (2) : de la ville verte à la ville vivrière

« Millennials » : derrière la passion du rose !

La gastrocosmétique de Kentucky Fried Chicken (KFC) : du vernis à ongles à lécher

Parcours gourmands (2): Vers des médiations renouvelées ?

« Lever matin n’est point bonheur. Boire matin est le meilleur » (Rabelais)

A la rencontre des légumineuses (2) : l’Epicurium

Musique et Art culinaire : les rhapsodies du goût (2/3)

« 543 manières d’accommoder les œufs » !