Pierre Raffard   |  Chercheur - Enseignant


Pierre Raffard est géographe. Après une thèse soutenue en 2014 à l’Université Paris-Sorbonne consacrée au rôle de l’alimentation dans les dynamiques de citadinisation d’un groupe migrant à Istanbul, ses recherches actuelles portent sur les métissages culinaires, notamment en France et en Turquie, et questionnent le besoin des mangeurs et des acteurs politiques de s’inscrire et/ou de promouvoir l’existence de frontières et de territoires alimentaires. Au croisement de la géographie culturelle et de la géographie sociale, il cherche à comprendre les modalités d’interaction et d’hybridation de systèmes culinaires géographiquement localisés, en replaçant les phénomènes observés dans le temps long historique. Un autre aspect de ses travaux porte sur la place de l’alimentation dans l’espace urbain et sur son utilisation comme argument de marketing territorial.

Il est actuellement Assistant Professor à l’Université Izmir Ekonomi (Turquie) où il enseigne les Food Studies.

Thèmes de recherche

  • Risques, santé, sociétés
  • Comportements alimentaires
  • Crises alimentaires, controverses
  • Politiques alimentaires, villes
Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Géopolitique du dégoût : Manger des insectes en Occident ?

« Cultures Alimentaires et Territoires » – Anthropology of Food (vient de paraître)

Alimentation en quête de « sciensationnel » !

A l’impossible, nul n’est tenu !

Légumineuses (1): approche communicationnelle de l’année internationale 2016

L’art de « manger seul » (2/2) : eenmaal et mindful eating

Quand la Californie veut inventer la Food 2.0

Boire ou croquer, il faut choisir !

Les gens de Dublin: la discrétion d’un repas testament…

Cuisine française végétarienne : une affaire compliquée ?