L’éthique à table : Pourquoi nos choix alimentaires importent

singerpeterA mi-chemin entre l’enquête sociologique et la philosophie éthique, ce livre pose un regard critique sur la nourriture que nous consommons et ses méthodes de production et se propose de donner à chacun les moyens de faire le meilleur choix alimentaire. En partant de la liste de courses de trois familles témoins, Peter Singer remonte toute la chaîne de production dans sa rencontre avec les éleveurs, agriculteurs, pêcheurs, restaurateurs, experts, militants associatifs et journalistes afin d’en exposer les rouages.

L’Éthique à Table dévoile les répercussions que nos choix alimentaires ont sur les êtres humains, animaux et sur l’environnement. Tout en sachant que tous leurs lecteurs ne deviendront pas végétariens, Singer et Mason proposent des alternatives pour vivre de manière humaine et saine. Ils le disent eux-mêmes : pas besoin d’être fanatique pour être moral.

Peter Singer, titulaire de la chaire de bioéthique à l’Université de Princeton, compte parmi les philosophes vivants les plus influents dans le monde. Il est notamment l’auteur de La Libération animale (le livre fondateur du mouvement moderne des droits des animaux) et de Sauver une vie (une invitation à agir pour remédier à la pauvreté dans le monde). C’est la seconde fois qu’il cosigne un ouvrage collabore avec Jim Mason, avocat, conférencier et écrivain, avec qui il avait antérieurement publié un livre sur la question de l’élevage industriel.

Mots clé : philosophie, éthique, élevage, industrie agro-alimentaire, environnement, bien-être animal, santé

Commander le livre
Food 2.0 LAB en partenariat avec Amazon

Du même auteur –

       

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

“Roastbeef”, “beefsteak”, “bifteck” !

Découvrez la « soupe à tout » : une interview de Christophe Lavelle

“Emoji Burger” : fromage et esthétique des émotions !

Quand la Californie veut inventer la Food 2.0

Smart food Paris: promesses institutionnelles et jeunes pousses de la Foodtech

Permis de végétaliser (2) : de la ville verte à la ville vivrière

L’obsésité, le diabète… et l’ours

Petites et grandes leçons des dystopies alimentaires : l’Art de la table selon les « Cités Obscures »

Les délices de Tokyo

Parcours gourmands (2): Vers des médiations renouvelées ?