La gourmandise et la faim : histoire et symbolique de l’aliment, 1730-1830

symbolique faimC’est dans les livres de cuisine, dans l’Encyclopédie et dans les périodiques, que l’on voit la gastronomie se constituer, au cours du XVIIIe siècle, comme un fleuron de notre culture nationale. Sur le thème de l’aliment, de grandes oeuvres littéraires – Rousseau, Diderot, Mercier, Chateaubriand – ouvrent des perspectives inédites. Mais la gourmandise, à travers laquelle s’exprime un bonheur propre au siècle des Lumières, ne saurait faire oublier la question chronique de la disette et de la faim qui devient lancinante durant la Révolution, avant le retour tonitruant des plaisirs de la table. S’ouvre alors le règne des «gastrolâtres», qui voit la consécration de Grimod de La Reynière comme premier gastronome, et du «dieu Carême» comme cuisinier artiste.

Commander le livre
Food 2.0 LAB en partenariat avec Amazon

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Musique et Art culinaire : les rhapsodies du goût (1/3)

Atlas de l’Alimentation

Réfugiés : la cuisine en partage

« Food Coop » au-delà du film : défis urbains et aventures humaines

Manger ! au Forum des images (Paris), du 2 mars au 4 avril 2016

Des fourmis sur une crevette : René Redzepi et Noma au Japon

L’art de « manger seul » (2/2) : eenmaal et mindful eating

Se battre contre le Roundup : les pétitions en ligne sont-elles la bonne idée ?

Cuisine de l’été – Le sel et l’eau de cuisson

Petites et grandes leçons des dystopies alimentaires : l’Art de la table selon les « Cités Obscures »