Atlas de l’alimentation

D’où viennent les produits et boissons que l’on consomme ? Quels hommes et quels paysages leur sont associés ? Pourquoi mange-t-on épicé ici, fermenté là ? Debout ici, assis là ? De quand datent les premières grandes cultures céréalières ? Pourquoi fruits et légumes ont traversé l’Atlantique ?

La pizza est-elle mangée aux quatre coins de la planète ?  Voici en 300 pages et 200 cartes et illustrations à paraître tout début 2018, la formidable histoire des aliments, cuisines et saveurs du monde.

De la domestication du maïs vers – 4 000 aux cultures expérimentales d’OGM au XXIe siècle, de l’introduction de la tomate en Espagne à la suite des Grandes Découvertes aux récentes ouvertures de nombreux restaurants japonais un peu partout en Europe, des premiers caféiers originaires d’Ethiopie au XIIIe siècle av. J.C. aux cannettes de sodas des grandes firmes multinationales, des pitas grecques aux samossas indiens…   L’histoire des pratiques culinaires se confond avec l’histoire des cultures, des échanges, des climats et des hommes. Et si les codes et les manières de manger diffèrent d’un coin à l’autre du monde, le repas est universellement un moment de partage, et de communion. Car se nourrir n’est certes pas qu’un impératif biologique : c’est aussi un acte hautement culturel.

Au sein du Food 2.0 LAB, cet Atlas de l’Alimentation a été conçu et écrit par Gilles Fumey et Pierre Raffard.

L’Atlas de l’Alimentation a été mis en vente le 26 avril 2018 (CNRS Editions).

Carte inédite, à paraître dans l'Atlas © (Réalisation Pierre Raffard)

Carte inédite © (Réalisation Pierre Raffard)

 

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Musique et Art culinaire : les rhapsodies du goût (1/3)

Zone de guerre et vie sur Mars : imprimante alimentaire 3D et survie en espace hostile

Alimentation en quête de « sciensationnel » !

Les ciseaux génétiques CRISPR/Cas9 tranchent dans la filière viande

Atlas de l’Alimentation

Manger ! au Forum des images (Paris), du 2 mars au 4 avril 2016

Petites et grandes leçons des dystopies alimentaires : l’Art de la table selon les « Cités Obscures »

Le réchauffement des océans… dans un verre d’eau !

« Matsutake »: le champignon de la fin du monde

Noma au Japon (2): de l’émotion culinaire à l’expérience cinéphile, une injonction à la créativité