Les Fins de l’humanité carnivore

EdffConférence-Débat – Lundi 24 avril 2017 à 17h à l’ISCC (20 rue Berbier-du-Mets 75013 Paris Métro 7 Les Gobelins)

Dialogue avec Florence Burgat, à l’occasion de la publication de L’humanité carnivore (Seuil, 2017), animé par Olivier Assouly.

L’ouvrage de Florence Burgat, L’humanité carnivore, se distingue, non seulement par sa défiance, désormais de mise en Occident, à l’égard de la consommation carnée, mais plus encore au regard de son travail singulier d’analyse critique des raisons de manger de la viande.  Au-delà d’une approche consensuelle imputant la crise du rapport alimentaire à la chair animale à des dérives industrielles et à des épisodes de maltraitance dans les abattoirs, Florence Burgat soutient que le retour à un élevage dit traditionnel ne saurait éluder la question du meurtre de l’animal que l’argument du sacrifice, réputé indispensable à l’unité des sociétés humaines, ne saurait davantage justifier. Dans quelle mesure la production d’une viande de synthèse, in vitro, constituerait-elle une alternative réaliste ou désirable ?

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Permis de végétaliser (2) : de la ville verte à la ville vivrière

La gastrocosmétique de Kentucky Fried Chicken (KFC) : du vernis à ongles à lécher

Musique et Art culinaire : les rhapsodies du goût (2/3)

Un poisson peut en cacher un autre !

L’art de “manger seul” (1/2) : mukbang et ASMR

La quête de “l’œuf parfait”

Cuisine de l’été – Manger des huîtres ? Petite leçon d’écologie

L’art de “manger seul” (2/2) : eenmaal et mindful eating

Musique et Art culinaire : les rhapsodies du goût (1/3)

Découvrez la « soupe à tout » : une interview de Christophe Lavelle