Une autre assiette – une assiette qui protège notre santé et celle de la planète

autrassiette Pourquoi une autre assiette ? Parce que les produits de l’agriculture intensive, trop pollués, n’ont plus la cote pas plus que le bifteck frites, trop cher, trop gras et trop problématique pour l’environnement.
Alors par quoi les remplacer ? C’est à cette question que répond le livre “Une autre assiette“.

Après un examen critique de tous les maillons de la chaîne agroalimentaire, il propose un mode d’alimentation conciliant santé et protection de l’environnement, sans pour autant oublier les plaisirs de la table et les contraintes budgétaires.

Avec, par exemple, des menus bio et équilibrés à moins de 2€50. Et tous les conseils pratiques pour en composer des centaines d’autres.

Le titre de ce livre est celui du best-seller de l’auteur, paru en 1979. Le même titre, mais un livre entièrement nouveau, à la lumière de tout ce qui a changé en 30 ans. Comme l’apparition de nouveaux aliments (dérivés du soja, céréales récemment introduites en France, etc.), de nouvelles preuves des avantages d’une alimentation bio ou encore la mise en évidence de la grande responsabilité du contenu de notre assiette dans le réchauffement de la planète.

Commander le livre
Food 2.0 LAB en partenariat avec Amazon

Du même auteur –

                       

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

La gastrocosmétique de Kentucky Fried Chicken (KFC) : du vernis à ongles à lécher

Food pairing (1/3): la “science” des associations d’ingrédients dans une recette

« Cultures Alimentaires et Territoires » – Anthropology of Food (vient de paraître)

“Lever matin n’est point bonheur. Boire matin est le meilleur” (Rabelais)

Musique et Art culinaire : les rhapsodies du goût (2/3)

Permis de végétaliser (2) : de la ville verte à la ville vivrière

Législation sur les semences : le fruit de vos « entraides » est béni.

Ananas : au nom du rose !

Cuisine de l’été – Manger des huîtres ? Petite leçon d’écologie

« Terra Madre, Salone del Gusto » la nouvelle politique alimentaire de Turin