Karen Uriot   |  Chercheur Affiliée


Karen Uriot est chercheuse en biologie cellulaire et génomique. Elle a découvert, au cours de sa thèse, que les fonctions de sa molécule d’intérêt sont fortement influencées par le taux de sucre qui est fourni aux cellules. Cette molécule est importante dans de très nombreux processus biologique allant du développement du cerveau au cancer colorectal. A partir de ces observations, elle a débuté une réflexion systémique sur l’impact de l’humain et de ses choix alimentaires sur son écosystème, allant du paysage agricole aux protéines qui constituent ses cellules.

Karen Uriot a également été formée à la gestion et à la propriété industrielle : elle a pu développer une expertise du management de projets interdisciplinaires novateurs – notamment les écosystèmes des startups de biotech, medtech et e-santé.

_____________

Ph.D. Molecular Biology, Université Denis Diderot (Paris VII)

 

Publications universitaires récentes :

  • « Les Protéines végétales : un nouvel eldorado nutritionnel » avec Christophe Lavelle, in L’Alimentation demain, CNRS Éditions, 2016, pp.181-196.
  • « Mechanical Checkpoint For Persistent Cell Polarization In Adhesion-Naive Fibroblasts », with Philippe Bun, JunJun Liu, Herve Turlier, ZengZhen Liu, Jean-Francois Joanny, Maıte Coppey-Moisan, Biophysical Journal, Vol, 107 July 2014, pp. 324–335

Articles de presse récents

Thèmes de recherche

  • Comportements alimentaires
  • Nutrition, génétique, épigénétique
  • Ethique, environnement, bien-être animal
Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

« Food Coop » au-delà du film : défis urbains et aventures humaines

Se battre contre le Roundup : les pétitions en ligne sont-elles la bonne idée ?

Pain et fromage au menu de la semaine

« Roastbeef », « beefsteak », « bifteck » !

Vocabulaire culinaire : Comment dit-on « pâté en croûte » en japonais ?

Petites et grandes leçons des dystopies alimentaires : l’Art de la table selon les « Cités Obscures »

Quoi de neuf au rayon emballage ?

Plutôt crus ou cuits, vos tardigrades ?

Les gens de Dublin: la discrétion d’un repas testament…

Cuisine de l’été – Amertume du concombre. Petite leçon de physiologie végétale.