Géopolitique de l’alimentation et de la gastronomie

Souvent réduite à sa seule dimension anecdotique et divertissante, l’alimentation est aussi une puissante arme de domination et de conquête. Élément de souveraineté, enjeu humanitaire, elle est, à chaque maillon de la chaîne, un outil géopolitique essentiel dans le contrôle des bouches et des esprits.

Des recompositions contemporaines de nos systèmes alimentaires au rôle fondamental joué par une poignée d’entreprises mondialisées désormais hégémoniques, du soft power des chefs à cette FoodTech aujourd’hui sous le feu des projecteurs, le domaine alimentaire constitue un laboratoire à ciel ouvert pour comprendre et dessiner les évolutions actuelles comme futures de nos sociétés.

Face à ces dynamiques globalisantes, des contre-pouvoirs émergent néanmoins qui se veulent des alternatives au modèle dominant. Bio, circuits courts, nouvelles technologies, les initiatives sont multiples, protéiformes, parfois opposées, mais s’accordent toutes sur un point, celui de considérer l’alimentation comme un élément fondamental du jeu (géo)politique mondial.

 

Pierre Raffard, docteur en géographie et co-directeur du Food 2.0 LAB Paris. Ses recherches s’inscrivent dans le champ des food studies et portent sur les évolutions contemporaines des pratiques alimentaires.

 

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

La gastrocosmétique de Kentucky Fried Chicken (KFC) : du vernis à ongles à lécher

« Food Coop » au-delà du film : défis urbains et aventures humaines

Food pairing (1/3): la “science” des associations d’ingrédients dans une recette

Réfugiés : la cuisine en partage

Atlas de l’Alimentation

Des fourmis sur une crevette : René Redzepi et Noma au Japon

Permis de végétaliser (3): la sémiotisation nourricière de nos villes

Se battre contre le Roundup : les pétitions en ligne sont-elles la bonne idée ?

Cuisine de l’été – Manger des huîtres ? Petite leçon d’écologie

Alimentation en quête de “sciensationnel” !