Digital Foods : manger à l’heure des nouvelles technologies de l’information

La relation de plus en plus étroite entre alimentation et plateformes numériques a cessé d’être reléguée au rang d’épiphénomène anecdotique pour se hisser à celui de véritable phénomène social observable aux quatre coins de la planète. Rarement intégrés aux nomenclatures de la FoodTech, réseaux sociaux, sites de partage et autres blogs jouent pourtant un rôle essentiel dans les évolutions que connaissent aujourd’hui les assiettes, mais aussi les valeurs et les représentations associées à l’acte alimentaire.

projet-recherche-digital-foods Tout à la fois promesse de plaisirs visuels et gustatifs, source inépuisable d’inspiration culinaire, bibliothèque de connaissances sans équivalent et caisse de résonance politique ou commerciale, ce mouvement constitue en effet un véritable raz-de-marée pour l’ensemble des systèmes alimentaires de la planète.

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Le Kebab, ce plat européen qui nous rassemble

Géopolitique du dégoût : Manger des insectes en Occident ?

Se battre contre le Roundup : les pétitions en ligne sont-elles la bonne idée ?

Les gens de Dublin: la discrétion d’un repas testament…

Les délices de Tokyo

Musique et Art culinaire : les rhapsodies du goût (1/3)

Découvrez la « soupe à tout » : une interview de Christophe Lavelle

« Food Coop » au-delà du film : défis urbains et aventures humaines

Réalimenter Masséna : l’invitation gourmande et créative, derniers jours !

L’art de “manger seul” (1/2) : mukbang et ASMR