Digital Foods : manger à l’heure des nouvelles technologies de l’information

La relation de plus en plus étroite entre alimentation et plateformes numériques a cessé d’être reléguée au rang d’épiphénomène anecdotique pour se hisser à celui de véritable phénomène social observable aux quatre coins de la planète. Rarement intégrés aux nomenclatures de la FoodTech, réseaux sociaux, sites de partage et autres blogs jouent pourtant un rôle essentiel dans les évolutions que connaissent aujourd’hui les assiettes, mais aussi les valeurs et les représentations associées à l’acte alimentaire.

projet-recherche-digital-foods Tout à la fois promesse de plaisirs visuels et gustatifs, source inépuisable d’inspiration culinaire, bibliothèque de connaissances sans équivalent et caisse de résonance politique ou commerciale, ce mouvement constitue en effet un véritable raz-de-marée pour l’ensemble des systèmes alimentaires de la planète.

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

A la rencontre des légumineuses (2) : l’Epicurium

Un poisson peut en cacher un autre !

Législation sur les semences : le fruit de vos « entraides » est béni.

Permis de végétaliser (3): la sémiotisation nourricière de nos villes

Food pairing (3/3): les accords fromages et vins

« Terra Madre, Salone del Gusto » la nouvelle politique alimentaire de Turin

La course aux “saveurs”

« Cultures Alimentaires et Territoires » – Anthropology of Food (vient de paraître)

La gastrocosmétique de Kentucky Fried Chicken (KFC) : du vernis à ongles à lécher

Smart food Paris: promesses institutionnelles et jeunes pousses de la Foodtech