Jean-Pierre Williot   |  Chercheur Affilié


Jean-Pierre Williot est historien des techniques et de l’innovation, Professeur d’Histoire contemporaine à l’Université François Rabelais à Tours et Directeur du laboratoire d’études sur l’alimentation (EA 6294 LÉA). Il est également vice-président du Conseil scientifique de l’Institut Européen d’Histoire et des Cultures Alimentaires et co-directeur de la collection L’Europe Alimentaire aux éditions Peter Lang.

Ses travaux de recherche portent sur le domaine alimentaire et sur les entreprises de réseaux (gaz, chemins de fer) pour analyser les processus d’innovation. Il étudie ainsi les différents acteurs de la chaîne alimentaire face au changement économique, technique et social. Les sujets qu’il aborde couvrent un champ diversifié : techniques de cuisson, alimentation et mobilité, histoire des produits alimentaires, approvisionnement urbain, transmission des cultures alimentaires.

______________

Ph.D. in History, Université Paris-Sorbonne (Paris IV)

 

Publications universitaire récentes :

Jean-Pierre Williot (Dir.), Du feu originel aux nouvelles cuissons. Pratiques, techniques, rôles sociaux du faire cuire, Editions Peter Lang, 2015, 376p

Manger en Europe, (Dir. Avec A.Campanini et P.Scholliers), collection « l’Europe alimentaire », Bruxelles, Peter Lang, 2011, 262 p.

Thèmes de recherche

  • Comportements alimentaires
  • Crises alimentaires, controverses
  • Gastronomie, food art
  • Politiques alimentaires, villes
Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Scandaleux bacon : cachez ce sein que je ne saurais voir !

Atlas de l’Alimentation

Des fourmis sur une crevette : René Redzepi et Noma au Japon

L’art de « manger seul » (1/2) : mukbang et ASMR

« Millennials » : derrière la passion du rose !

Food pairing (2/3) : la « science » des accords mets-vins

Le Sandwich et le Sushi

Permis de végétaliser (2) : de la ville verte à la ville vivrière

Cuisine de l’été – Manger des huîtres ? Petite leçon d’écologie

A la rencontre des légumineuses (2) : l’Epicurium