Le café – une sombre histoire

cafénoir Le café, nous dit l’auteur, est  » de l’histoire et de la géographie à l’état liquide  » ; un liquide délicieux mais obscur, dont l’histoire est intimement liée à des aspects bien sombres de l’humanité – l’esclavage, la colonisation et l’exploitation. Autre  » or noir « , le café a une histoire vieille de plus de cinq cents ans, que l’auteur retrace ici, mélange d’alchimie et d’anthropologie, de poésie et de politique, de science et d’asservissement… En effet, Antony Wild développe l’idée selon laquelle l’état actuel du marché n’est que la continuation d’une tendance très ancienne de l’Histoire. Ce n’est pas simplement parce que la traite négrière, qui a permis une augmentation considérable de la production de café, a été abolie, que nous, Occidentaux, n’avons pas délibérément contribué à la création de ce qui lui a naturellement succédé, c’est-à-dire l’exploitation des caféiculteurs. Entre outre, l’industrie du café, dont plus d’une centaine de millions de personnes dépendent pour leur subsistance, est maintenant le plus grand employeur mondial et est vitale pour nombre de pays du Tiers Monde. Mais comme les prix sont à un niveau historiquement bas, l’avenir semble incertain. En explorant le sombre passé colonial du café et sa périlleuse dynamique actuelle, comme son exploitation choquante au coeur du Tiers Monde, AntonyWild nous livre ici un mélange aromatique et explosif d’histoire coloniale et de critique de la mondialisation.

Commander le livre
Food 2.0 LAB en partenariat avec Amazon

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

L’art de « manger seul » (1) : mukbang et ASMR

La quête de « l’œuf parfait »

A la rencontre des légumineuses (2) : l’Epicurium

Plutôt crus ou cuits, vos tardigrades ?

Le réchauffement des océans… dans un verre d’eau !

Cuisine de l’été – Le sel et l’eau de cuisson

L’art de « manger seul » (2) : eenmaal et mindful eating

Manger ! au Forum des images (Paris), du 2 mars au 4 avril 2016

« Food Coop » au-delà du film : défis urbains et aventures humaines

Le déjeuner sur l’Herbe : de la fécondité artificielle à la fertilité de la nature?