Le vin à travers la peinture

vinpeinture Du vin gai au vin triste, du vin noir au vin mystique, du chahut des beuveries au silence des natures mortes, “Le Vin à travers la peinture” s’attache à montrer l’inspiration des peintres qui nous entraînent au voyage, dans le temps et dans l’espace, confortablement assis un verre à la main.

Boire pour rire, boire pour oublier ses pleurs, dans des coupes de terre, de cristal ou d’or, dans des tavernes hollandaises ou au “Bar des Folies Bergère”, boire du vin toujours et partout est une tradition grecque avant d’être gauloise. Dionysos, enfermé l’hiver, retrouvait toute sa liberté la saison chaude revenue, et la couronne de pampre le sacra Dieu du Vin. Les Romains l’appelèrent aussi Bacchus. Les pinceaux des grands maîtres classiques, comme Titien ou Poussin, nous invitent à suivre les bacchanales où l’oenochoé ne se tarit jamais, tandis que ceux de Rubens nous présentent des satyres et des nymphes lubriques aux chairs hautes en couleur. Yahvé promit à Noé, premier vigneron, de respecter les saisons qui jalonnent les calendriers gothiques de vignettes, illustrant les travaux de la vigne. Renoir et Goya nous convient aux fêtes des vendanges prometteuses d’îvresse et “Le Joyeux buveur” de Franz Halls nous tend son verre. Mais le divin est parfois de même nature que le maudit et les artistes se préoccupent aussi de cet aspect obscur que Mallarmé appelait le “Noir Mélange” et que Toulouse-Lautrec traduit par “Les Gueules de bois”. La nature morte s’avive de la palette colorée des grands crus. Le rouge profond du Bordeaux emplit de pourpre la coupe souveraine. La table parée d’un Bourgogne prend les nuances d’un sous-bois d’automne mais s’éclaire de l’or des grands vins blancs. Le vin libère l’esprit, dénoue les langues, il rend hommage à la beauté de la nature, aux traits d’une femme, il soutient les “Joueurs de cartes” de Cézanne, il symbolise le goût parmi les “Cinq sens” de Lubin Baugin, mais aussi le sang du Christ que nous offre un moine de Zurbaran.

“Le Vin à travers la peinture” montre les divers avatars du vin dans des fresques, des manuscrits, des vitraux et, surtout, des peintures de chevalet choisis dans des collections du monde entier pour illustrer un thème enivrant de diversité.

Commander le livre
Food 2.0 LAB en partenariat avec Amazon

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

« Food Coop » au-delà du film : défis urbains et aventures humaines

Découvrez la « soupe à tout » : une interview de Christophe Lavelle

Quand la Californie veut inventer la Food 2.0

Into the Wild: la cuisine du (gros) gibier

Food pairing (2/3) : la “science” des accords mets-vins

Musique et Art culinaire : les rhapsodies du goût (2/3)

Permis de végétaliser (2) : de la ville verte à la ville vivrière

Les délices de Tokyo

Figures du Chef Cuisinier : l’éventail des possibles

“Roastbeef”, “beefsteak”, “bifteck” !