Nicolas Baumert   |  Chercheur affilié


Nicolas Baumert est géographe, spécialiste de la géographie culturelle et historique du Japon. Chercheur associé à la Maison franco-japonaise et au Laboratoire Espaces, Nature et Culture (UMR 8185 CNRS), ses recherches portent en particulier sur l’alimentation et les boissons en replaçant les pratiques de consommation au Japon dans une perspective géoculturelle et identitaire.

Récemment, Nicolas Baumert a analysé la crise alimentaire qui a fait suite à la contamination nucléaire de mars 2011 obligeant les autorités japonaises à prendre en urgence des mesures de protection de sa population. Les consommateurs n’ont pas toujours réagi en accord avec les décisions gouvernementales. Ils ont, en fait, plutôt agi en fonction de leur perception de la situation, modelée et modifiée par leur éducation, leur accès à l’information, leur lieu d’habitation, etc. En retour, non seulement leur rapport à la nourriture a été affecté, mais aussi leurs modes de consommation. À partir d’observations effectuées au Japon, d’une analyse de la presse et des résultats des premières enquêtes réalisées auprès des consommateurs, Nicolas Baumert a expliqué le processus de “recréation” de normes alimentaires et la naissance d’un nouveau rapport au territoire révélé par la crise.

Nicolas Baumert a reçu le prix Shibusawa-Claudel (2011) pour sa thèse consacrée à l’histoire et à la géographie du saké : Le saké, une exception japonaise. Il est actuellement Maître de Conférences à l’Université de Nagoya.

__________

Ph.D. in Geography, Université Paris-Sorbonne (Paris IV).

 

Publications universitaires récentes :

  • BAUMERT N., GUICHARD-ANGUIS S. (ed.), 2014, Désastres et alimentation : le défi japonais, Géographie et cultures, n°86,  Paris, L’Harmattan, 144 pages.
  • BAUMERT Nicolas, Le Saké, une exception japonaise, Presses Universitaires de Rennes, 2011, 300 pages.
  • BAUMERT N., 2012, « The Development of Geographical Standards for Sake in Japan », in Geographical Indications and International Agricultural Trade: The Challenge for Asia, Augustin-Jean L., Ilbert H., Saavedra-Rivano N. (ed.), Houndmills, Basingstoke,  Palgrave McMillan, pp. 164-180.

Thèmes de recherche

  • Risques, santé, sociétés
  • Comportements alimentaires
  • Gastronomie, food art
  • Politiques alimentaires, villes
Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Petites et grandes leçons des dystopies alimentaires : l’Art de la table selon les « Cités Obscures »

Cuisine de l’été – Manger des huîtres ? Petite leçon d’écologie

Food pairing (3/3): les accords fromages et vins

Into the Wild: la cuisine du (gros) gibier

Le tourisme vers les savoir-faire agro-alimentaires

Musique et Art culinaire : les rhapsodies du goût (2/3)

Réfugiés : la cuisine en partage

« Cultures Alimentaires et Territoires » – Anthropology of Food (vient de paraître)

La gastrocosmétique de Kentucky Fried Chicken (KFC) : du vernis à ongles à lécher

Manger ! au Forum des images (Paris), du 2 mars au 4 avril 2016