Digital Foods : manger à l’heure des nouvelles technologies de l’information

La relation de plus en plus étroite entre alimentation et plateformes numériques a cessé d’être reléguée au rang d’épiphénomène anecdotique pour se hisser à celui de véritable phénomène social observable aux quatre coins de la planète. Rarement intégrés aux nomenclatures de la FoodTech, réseaux sociaux, sites de partage et autres blogs jouent pourtant un rôle essentiel dans les évolutions que connaissent aujourd’hui les assiettes, mais aussi les valeurs et les représentations associées à l’acte alimentaire.

projet-recherche-digital-foods Tout à la fois promesse de plaisirs visuels et gustatifs, source inépuisable d’inspiration culinaire, bibliothèque de connaissances sans équivalent et caisse de résonance politique ou commerciale, ce mouvement constitue en effet un véritable raz-de-marée pour l’ensemble des systèmes alimentaires de la planète.

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Cuisine française végétarienne : une affaire compliquée ?

Réfugiés : la cuisine en partage

« Squid-ink Oyster Bao » : Une conversation avec Tracy Chang

Les gens de Dublin: la discrétion d’un repas testament…

Légumineuses (1): approche communicationnelle de l’année internationale 2016

Législation sur les semences : le fruit de vos « entraides » est béni.

Le Kebab, ce plat européen qui nous rassemble

Pain et fromage au menu de la semaine

Zone de guerre et vie sur Mars : imprimante alimentaire 3D et survie en espace hostile

“Lever matin n’est point bonheur. Boire matin est le meilleur” (Rabelais)