Sciences & technologies culinaires

Christophe Livre NVient de paraîtreSciences et technologies culinaires est l’ouvrage indispensable pour accompagner les élèves dans le nouveau programme STHR et préparer l’examen final. Un concept innovant (7 fiches traitant les 4 grands thèmes) répondent aux difficultés liées au nouveau référentiel : chaque fiche s’ouvre par une ou plusieurs recettes facilitant le lien avec les TP : la technologie est ainsi étudiée à partir d’un cas pratique. Les activités sont ensuite traitées sous forme de fiches d’observation répondant à la problématique de départ. En fin de fiche, la synthèse reprend tout le contenu théorique.

Pour tous les thèmes du référentiel : toutes les questions, les capacités, les notions et objets d’enseignement sont étudiés pour une mise en oeuvre tenant compte des particularités de la filière. Pour des élèves acteurs de leur apprentissage : des fiches d’observation à compléter, des synthèses pour réviser.

Christophe Lavelle est membre du FOOD 2.0 LAB, chercheur au CNRS, rattaché au Muséum National d’Histoire Naturelle à Paris et associé au Pôle Alimentation, risque et santé de l’ISCC.

Sous la coordination de Bruno Cardinale

Christophe Lavelle – Olivier Lemagner – René Van Sevenant, Sciences et technologies culinaires, Delagrave, Paris – Parution : Avril 2016

Commander le livre
Food 2.0 LAB en partenariat avec Amazon

Des mêmes auteurs –

                       

Bookmarquez le permalien.

FOOD 2.0 LAB : Articles récents

Les commentaires sont clos.

Les ciseaux génétiques CRISPR/Cas9 tranchent dans la filière viande

Presbyosmie : humez tant qu’il est temps !

Food pairing (1/3): la « science » des associations d’ingrédients dans une recette

Les gens de Dublin: la discrétion d’un repas testament…

Musique et Art culinaire : les rhapsodies du goût (2/3)

« Food Coop » au-delà du film : défis urbains et aventures humaines

Into the Wild: la cuisine du (gros) gibier

L’exposition « Impression 3 D » à la rencontre des nouvelles pratiques culinaires

Boire ou croquer, il faut choisir !

Plutôt crus ou cuits, vos tardigrades ?